Syndrome de Stockholm

stockholm-syndrome

[Concept WIP qui évoluera au fur et à mesure que les idées et le gameplay se dessineront
Si vous avez du temps libre et souhaitez travailler avec moi sur ce projet n’hésitez pas à me contacter 🙂 ]

 

Ce que je voudrais :

Je voudrais faire un joli jeu sur la thématique du syndrome de Stockholm.
Je voudrais que le joueur incarne un enfant enlevé qui s’attache petit à petit au nouvel environnement dans lequel il vit.
Ce serait un jeu à la fois beau et éducatif, je voudrais qu’il y ait très peu de dialogues et je voudrais qu’on ne voit jamais le ravisseur.
Je voudrais que le personnage principal soit une petite fille ou un petit garçon très jeune au départ, qui grandirait alors que le jeu avance.

Comment je le verrais :

Elle pourrait être enfermée dans une bibliothèque. Pour ne pas devenir folle de solitude, elle se mettrait à regarder les livres. Comme elle ne saurait pas lire, elle ne ferait que regarder les images et imaginer ce qu’elles représentent et signifient. Un jour, elle trouverait un livre pour enfant qui lui enseignerait la lecture et alors, elle gagnerait un pouvoir magique extraordinaire, celui d’entrer dans les livres. Elle peut alors s’évader du quotidien en allant vivre des aventures dans tous les livres de la bibliothèque.

Elle serait toujours elle (graphiquement) mais les décors seraient ceux des livres (dans leurs images ou ceux qu’elles imagineraient). Ces décors pourraient aussi bien être des photos que des gribouillis difformes.

Dans chaque livre elle apprendrait des choses. Mais certains livres en particulier lui apprendraient des  compétences très utiles pour s’enfuir (crocheter des serrures, mentir, faire du poison avec des plantes, se battre…). Ces compétences ne seraient pas tout de suite utiles (parce qu’elle n’est pas assez grande, ou assez lourde, parce que l’occasion ne se présenterait pas). Alors que les livres s’enchaîneraient, elle grandirait, et alors qu’elle grandirait de nouveaux livres apparaîtraient, tous amenés par son ravisseur qui ne serait qu’une ombre.

Gameplay :

WIP

Expérience du joueur : 
Il faudrait que le joueur ne se souvienne plus des visages des parents de l’enfant. Il faudrait donc qu’ils soient toujours représentés dans les souvenirs comme des formes vagues, des jambes, des voix déformées et sans mots.

Il faudrait que jamais aucun objectif ne soit donné au joueur, pour lui laisser le loisir d’explorer et de comprendre.

Finalement, il faudrait que le joueur choisisse de rester et de lire, ou de fuir dès que toutes les compétences qu’il a apprises le lui permettent.

Le jeu doit être contemplatif et long, le joueur ne doit pas avoir envie de partir de la bibliothèque au point de faire lui même l’expérience d’un syndrome de Stockholm.